Apasă aici pentru a revenii la pagina anterioară

013 Meridian Blaga in lumina 9


Descarcă documentul


Michel CAMUS:Il y a chez Lucian Blaga une tendance qui rejoint le principe de l’art d’Elias Canetti : « Retrouver plus que ce qui s’est perdu ! » Blaga est à la fois poète, philosophe, métaphysicien, bref un chercheur d’esprit transdisciplinaire. Chez lui, la clarté est aussi énigmatique et aussi poétique que l’obscurité. Ce qui lui fait écrire ce vers paradoxal : « Avec ma clarté moi je fais croître l’inconnaissable ». On voit bien que la poétique du signe et la poétique du sens sont générées en lui par la poétique du silence. Ainsi dans son poème Autoportrait, le signe (avec un « s ») devient-il un cygne (avec un « c ») et ce, pour en arriver à se dire muet comme un cygne. Ce que lui tient lieu de parole, c’est la « neige des créatures ». Son âme est une question silencieuse. Et l’orientation de sa Quête vers la Source absolue est évoquée en quatre vers transparents : « Il cherche l’eau où l’arc-en-ciel/ étanche sa soif,/ la source qui désaltère/ sa beauté et son néant ». Le silence d’un tel poème parle de lui-même et se passe des commentaires. »


Categoria : Meridiane
Data adăugării : 2010-11-25




Apasă aici pentru a adauga produsul în coşul dumneavoastră de cumpărături


Recomandă unui prieten

437 afișări